CHIROPRATIQUE ET SPORT

images-6Quel meilleur exemple que le sport pour parler de l’action curative et préventive de la chiropratique ?

Un sportif en bonne santé, quelque soit son niveau, limitera ses blessures, diminuera son temps de récupération, améliorera ses performances

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Une bonne santé est permise essentiellement par votre système nerveux, ce dernier étant à l’origine du fonctionnement de la majorité des systèmes de votre corps : musculo-squelettique, digestif, cardiaque…Un système nerveux fragilisé par des stress physiques, chimiques ou émotionnels entravera le fonctionnement des autres systèmes.

L’approche chiropratique consiste à déceler, à réduire et à contribuer à la prévention d’un dérèglement du système nerveux en portant une attention particulière à la colonne vertébrale.

Une colonne ajustée, un système nerveux fonctionnant au maximum de ses capacités permettront une puissance musculaire plus grande, un soutien plus important des articulations. En effet, si je schématise : un bassin déséquilibré diminuera la propagation de l’influx nerveux commandant les muscles des jambes. Vos muscles ne fonctionneront plus qu’à 70, 80% (+ ou -) diminuant votre force musculaire donc vos performances mais affaibliront aussi vos genoux, vos chevilles…Le risque d’entorse, de luxation, de fracture est alors plus grand.

Au contraire, un système nerveux libre de tensions permettra une diminution et une cicatrisation plus rapide des vos blessures.

IMG_0801Et là nous parlons essentiellement de puissance musculaire, qu’en  est-il de la capacité respiratoire de tous les sportifs, de la dextérité du danseur, de l’équilibre du grimpeur ? Comment ces paramètres peuvent ils être diminués et comment la chiropratique agit-elle dessus ?

Parce que nous vivons des stress physiques, chimiques et émotionnels, nous nous déconnectons de notre corps. Un des premiers signes de ce déséquilibre est un blocage de la respiration, une mise en apnée inconsciente dans certaines situations, signifiée parfois par des douleurs thoraciques ou costales, une douleur sous les côtes au niveau du diaphragme, une sensation d’oppression… L’ajustement chiropratique ainsi que des exercices respiratoires permettent de prendre conscience de ces zones bloquées dans lesquelles la respiration est plus difficile à percevoir. Dans le cas du sportif, une bonne respiration est un apport essentiel d’oxygène à ses tissus et donc un fonctionnement optimal.

Par son action sur le système nerveux, la chiropratique agit sur la proprioception. La proprioception désigne l’ensemble des récepteurs, voies et centres nerveux impliqués dans la somesthésie(sensibilité profonde), qui est la perception de soi-même, consciente ou non, c’est-à-dire de la position des différents membres et de leur tonus, en relation avec la situation du corps par rapport à l’intensité de l’attraction terrestre.

La chiropratique va donc équilibrer la posture, améliorant la dextérité, l’équilibre, la coordination, essentiels dans de nombreuses disciplines sportives.

De nombreux sportifs amateurs ou professionnels sont suivis en chiropratique leur permettant d’éviter ou de soigner les blessures mais surtout d’augmenter leurs performances et d’avoir une conscience plus grande de leur corps et de ses limites.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :